Carfree change d'adresse, cliquez ici pour accéder au nouveau site

Carfree.fr

carfree.fr

La vie sans voiture(s)

Initiative Citoyenne Européenne pour des villes à 30km/h

Initiative Citoyenne Européenne pour des villes à 30km/h

Nous voulons plus de sécurité routière et une meilleure qualité de vie dans nos quartiers. En conséquence, nous demandons que l’Union Européenne généralise le 30km/h dans les zones urbaines et résidentielles de nos villes et nos villages.

Une vitesse limitée à 30km/h en agglomération est une façon très économique et efficiente d’accroître la sécurité routière, de diminuer le bruit et la pollution et d’encourager des choix plus efficients en termes de mobilité. Cela peut même entraîner une diminution de la congestion! Les citoyens peuvent enfin se déplacer sans peur.

Nous voulons que ces bienfaits deviennent la norme pour tous dans l’Union européenne. Notre vision est que le 30km/h doit devenir la vitesse par défaut dans nos villes et villages et que les autorités locales ne doivent autoriser des vitesses supérieures que là où c’est nécessaire.

Nous demandons donc, via cette initiative citoyenne européenne, que la Commission Européenne se prononce sur cette limitation de vitesse en agglomération à 30km/h. Nous avons besoin d’un million de signatures d’au moins sept états membres pour interpeller la Commission. Nous avons donc besoin de vous pour y arriver !

http://fr.30kmh.eu/



Articles relatifs


20 Commentaires, Commentaire ou Rétrolien

  1. Bravo pour cette initiative
    Ces dernières années il fallait convaincre pour obtenir des zones 30
    Aujourd’hui il faut passer à la ville 30.directement.
    Une recommandation de l’Europe serait un fort soutien à notre demande dans nos villes
    Bernard laizé
    http://www.facebook.com/colombesavelo

  2. bruno le hérisson

    Après observation des comportements d’une majorité d’automobilistes sur les zones 30 actuelles , je pense qu’avant la généralisation, il y a un travail énorme pour convaincre que ce n’est pas juste une contrainte pour les embêter mais une règle de respect mutuelle.

  3. Florent

    Quand je vois cette photo d’enfants, je revois ces enfants que je croise tous les jours ici où là attendant sagement devant un passage piéton et aucun automobiliste qui ne s’arrête.. Quand je pense que bien souvent, je dois mettre mon vélo en travers de la route pour que les gens les laissent traverser… alors que je suis le seul évidemment à m’arrêter « de mon plein gré » et que, bien souvent, un ou deux (voire plus) automobilistes en profitent pour me doubler !
    Bien souvent, on lit sur les visages des automobilistes, bloqués subitement dans leur élan, l’incompréhension, voire la colère… jusqu’à ce qu’ils voient les enfants traverser parce que je les ai invité à le faire (c’est presque dingue de devoir le dire ainsi mais c’est la réalité). Là, en général, quand les enfants finissent par passer devant leur capôt, en toute sécurité, parce que JE les ai arrêté, la plupart comprennent… se disent que parfois se sont leur propres enfants qui auraient pu être à la place de ceux qui sont actuellement sur le passage piéton… et que finalement c’est pas si mal qu’un simple citoyen prenne en charge leur sécurité face à la puissance automobile…
    Peut-être feront-ils un peu plus attention la prochaine fois ! Espoir…

  4. legeographe

    Même pour ceux qui n’ont pas envie de signer (c’est après avoir sélectionné le pays qu’on arrive sur une page où tout remplir, je ne vous arnaque pas ni ne vous mens), c’est intéressant d’aller voir la procédure qui est celle de la procédure d’initiative citoyenne européenne ; c’est sérieusement sécurisé !

    Bravo pour la photo : pour moi, la photo des enfants est le meilleur visuel qui puisse exister pour réclamer ce genre de changement (et sans jeu sur l’affect, d’ailleurs ; c’est très objectif de dire que la sauvagerie de la circulation automobile rend mal accessible la rue aux enfants).

  5. legeographe

    @ Florent : pour des enfants, peut-être que « l’auto-critique » (au sens courant et sans jeu de mots) des automobilistes peut fonctionner. Mais je me suis déjà fait vertement engueuler (grands gestes et injures) pour avoir voulu arrêter une voiture derrière moi qui allait me doubler et forcer (voire écraser) des piétons qui étaient déjà en train de traverser.
    Ce jour-là, mon vélo était chargé, je n’ai donc pas réussi à rattraper le mec qui est parti en trombe au moment où il jurait et faisait des moulinets…
    Comme j’aurais aimé entendre ses réels arguments…

  6. jean claude

    moi je dis souvent à mon antourage que je sauve des vies avec mon vélo, ils sont herberlués et me demande comment je fais. Je réponds les voitures en me voyant sur la route (et non sur leur route) ralentissent et ainsi ca leur permet de mieux voir tous les gens dans la rue et notament les enfants qui pouraient traverser, ce rejoint un peu le commentaire de Florent.

  7. >>> de diminuer le bruit et la pollution

    Pour le bruit, cela peut fonctionner.
    Pour ce qui est de la pollution, c’est un peu plus compliqué que cela, le rendement d’une bagnole étant meilleur aux alentours de 90 km/h.

    Par contre, s’il y avait des zones 0 km/h…

  8. legeographe

    @ Raph : oui, c’est une bonne remarque.

    En revanche, il faut bien comprendre que jamais les piétons ne pourront traverser la rue si la circulation automobile est à 90 km/h (ou alors, mettre un feu tricolore pour chaque passage piéton) ; il serait donc absurde de faire avancer le trafic à 90 km/h en ville (à moins de faire des autoroutes urbaines… les autostrades du Corbusier ?). 50 km/h ne permettent déjà pas aux piétons de s’engager sereinement sur un passage piéton ; c’est là toute l’inhumanité de l’automobile face au piéton. 30 km/h, la différence est énorme pour un piéton se présentant devant un passage piéton.

  9. Anne

    Et oui , braves automobilistes qui ne s’arrêtent pas pour laisser passer enfants, adultes ou personnes agées aux passages piétons … Y compris des voitures avec sièges bébés à l’arrière , voire ce fameux macaron « bébé à bord »…Y compris des Marie- Chantal en monospace familial … J’ai souvent des envies de meurtre , violent si possible… Donc ok pour le 30 km en ville, avec moult ralentisseurs, chicanes, etc, etc…

  10. legeographe

    @ Anne :
    Normalement, il ne devrait pas y avoir besoin de chicanes « pour forcer le respect ». Un piéton, c’est vivant ; la chicane, c’est de l’aménagement administratif… Mais bon, peut-être que si, on devra quand même en mettre…

  11. C’est signé. Il y a pas mal de renseignements à fournir, mais en 30 secondes c’est plié. Finalement le plus long c’est le capcha à la fin qui comme souvent est très difficilement lisible.

    Quand je vois qu’en ville (sans bouchons) je vais presque aussi vite que les voitures à vélo… Aucun intérêt à pouvoir taper des pointes à 50.

    Et en tant que piéton 50 km/h c’est trop impressionnant. 30 c’est vraiment bien, en espérant que la prochaine étape sera l’interdiction pure et simple de la voiture en ville… (il y a le temps je pense).

  12. allamezon

    Salut à tous,

    Quel beau commentaire Florent. Ça m’arrive plusieurs fois par jour parfois. Et pas simplement pour des enfants. Les gens ont du coup peur de traverser. Imaginez alors ces mêmes personnes qui nous voient en travers de la route ! Comment voulez-vous qu’elles montent sur un vélo quotidiennement ?
    Et oui, en dehors de la boîte métallique à quatre roues, c’est dangereux !

    En tout cas, moi, j’ai mis mon numéro de passeport et de permis de conduire mais pas moyen de signer cette pétition. Vous avez une idée du format du numéro ?
    Mon passeport, c’est 12AV20572
    Mon permis de conduire : 900678400091
    Pour les deux numéros, le site me renvoie une erreur de format !

    Merci pour votre aide.

    Sébastien

  13. J’ai eu le même soucis avec mon numéro de permis (même format que vous). Avec mon numéro de carte d’identité c’est passé par contre.

  14. legeographe

    @ Allamezon : idem que Checkman.
    Avec le passeport, ça passait pas ; avec la carte d’identité, ça passe (numéro en haut).

  15. bikeman

    Pétition signée aussi…

  16. kw

    Ensuite il faudra y ajouter une pétition pour que ce soit respecté. Là où je suis c’est déjà limité à 20km/h dans le centre (d’une bastide), le stationnement est également très réglementé (interdit ou disque). Le problème c’est que ce n’est pas du tout appliqué, mais alors pas du tout.

  17. Claude

    Pour combattre le réchauffement climatique il faut passer à la ville 30.directement.
    Une recommandation de l’Europe serait un fort soutien à notre demande dans nos villes pour sauver la planète

  18. Guillaume

    @Raph :
    <>

    On s’en fout du rendement, c’est les chiffres bruts de consommation et de pollution qui comptent. La résistance de l’air augmente avec le carré de la vitesse, par conséquent la consommation par distance augmente avec la vitesse.
    Par exemple voici des calculs théoriques : http://weber.fi.eu.org/consommation/
    * sur le plat : on consomme 5L à 30km/h et 7L à 90km/h
    * en légère montée (2%) : on consomme 7L à 30km/h et 10L à 90km/h

    1/ pour rappel il s’agit de consommation en L par 100km, donc pour une distance déterminée. Je prends chaque fois le chiffre le plus bas (rapport de vitesse le plus élevé).
    2/ j’ai lu que les émissions de CO2 étaient proportionnelles à la consommation ; je n’y connais pas grand chose mais ça me semble cohérent
    3/ il s’agit de calculs théoriques, donc ne prenant pas en compte une éventuelle optimisation autour de 90km/h, mais en admettant qu’elle existe je doute qu’elle compense les 30% d’écart que j’obtiens ici. Si vous avez des sources ça fait toujours plus sérieux qu’une affirmation péremptoire.
    4/ enfin c’est un calcul à régime constant ; les accélérations pour aller respectivement à 30 et 90 ne sont pas incluses, mais dans un vrai trajet en ville elles compteraient pour une grosse partie du total, alourdissant encore le bilan.

    Votre commentaire s’apparente à de la désinformation et en plus n’apporte rien au débat (vous voudriez vraiment faire rouler les voitures à 90 en ville ???)

  19. Jean-Marc

    @ Guillaume :

    non, le rendement a du sens… ainsi que toutes les autres données… selon les circonstances…

    L’erreur de Ralph, c est surtout de ne parler que de rendement… alors que le rendement théorique d’un véhicule à moteur chaud, roulant de manière stabilisée, n’est pas représentatif d’une conduite en ville.

    Ainsi, le meilleur rendement est autour de 90 km/h -> pour une même distance, avec un véhicule chaud, sur du plat, sans changement de vitesse;
    rouler à 90km/h permet de consommer moins de carburant.

    (après, niveau polluants… faut voir, c est plus compliqué : selon le régime moteur, on ne rejette pas exactement les même polluants : de mémoire, on rejette plus de NOx en sur-régime, et plus de CO (monoxyde de carbone) en sous-régime… donc rouler avec un bon rendement serait moins pire que le sur et le sous-régime)

    Conséquence logique du rendement :
    pour limiter les freinages-accélérations (qui gaspillent l énergie cinétique chèrement acquise / qui consomment bcp, d autant plus qu’on accélère « sportivement »), et pour profiter d’un meilleur rendement possible;
    sur une route sans feux, sans stop, sans piétons, ni cyclistes ni parkings (avec des voitures qui peuvent y entrer ou en sortir), il FAUT rouler autour de 90km/h pour consommer moins, en passant sous 90 dans les faibles montées (inutile de pousser le moteur, laisser la vitesse décroitre, mais en enfonçant légèrement plus l accélérateur pour ne pas décroitre trop vite), et en acceptant de dépasser légèrement le 90 dans les faibles descentes :
    il s agit donc de la conduite à avoir… sur autoroute.

    (la légère diminution de vitesse dans les montées, et la légère augmentation dans les descentes fait que les limitateurs de vitesse, comme ils sont conçu actuellement, uniquement pour répondre à la limitation légale de vitesse, ne sont pas conçu pour une conduite économique optimisée)

    2 choses, qui font que le rendement max obtenu avec un moteur chaud, importe peu en ville :

    1- En ville, le trajet moyen est de moins de 5km :
    la voiture consomme et pollue surtout car son moteur est froid, car le démarrage compte de façon non négligeable dans sa pollution, et que le moteur ne fonctionne alors pas du tout de façon optimal :

    Pour des distances de moins de 10 km, il faudrait utiliser un véhicule qui soit adapté à ces distances… et non un véhicule fait pour rouler 100km (ou plus) à 90km/h.*
    Je me demande bien quel véhicule léger, peu cher, facile d emplois, pourrait être adapté à des trajets autour de 10 km…
    (un segway ? un jet pack ?)

    2- En ville, les voitures passent leurs temps à passer de la vitesse max autorisée (voire au delà) à 0, puis de 0 à vitesse max :
    cette manière « élastique » de conduire permet de consommer bpc bcp plus de carburant, de polluer bcp plus, de faire vieillir prématurément sa mécanique, et de mettre en danger sa vie et celle des autres :

    dans une zone avec des feux, des stop, des piétons, des cyclistes, des places de parkings, etc, etc… donc dans une zone où on est amené à certains endroits à stopper, ou à rouler très lentement,
    le moins polluant est d avoir une conduite apaisée :
    d accélérer très progressivement, en ne dépassant pas le 45km/h (si la vitesse max est de 50), et de décéléré 50 à 300m avant le feu suivant, où nous attendent 3 voitures.

    En fait, de conduire avec une voiture comme le fait un cycliste… mais sans doubler les voitures à l arrivée au feu…
    Avec une telle conduite, on consomme moins, on pollue moins, et on a une vision plus lointaine (au lieu de ne voir que le coffre de la voiture qu’on colle) et donc, SURTOUT, on mets moins sa vie et celle des autres en danger.

    Tant que 90% des automobilistes n adapteront pas une conduite apaisée en ville, diminuer la vitesse max limite leur phase d accélération (leur phase la plus polluante) pour atteindre le pallier de la vitesse max… avant de freiner à mort au feu suivant, pour coller/emplâtrer les voitures qui y sont deja arriver.

    Ainsi, en ville, du fait de la conduite absurde d’une majorité d automobilistes, diminuer la vitesse max légale permet de diminuer la pollution.

    Bien sûr, ceci n est pas vrai en vitesse stabilisée sur un circuit…. mais en ville, on ne roule pas à une vitesse stabilisée de circuit…

    * comme une voiture pollue encore plus à froid, au démarrage,
    une façon simple de polluer un tout petit peu moins… et de consommer un tout petit peu moins, c est de regrouper ses trajets auto :
    au lieu de faire un aller à 8h, une course à 12h, un retour de course à 12h30, un retour à 18h,

    c est mieux de faire un aller à 8h,
    une course à 18h, et un retour à 18h30
    (ou, encore mieux : d aller faire sa course entre midi et 2 à pied, en vélo, ou en TEC); ainsi, on roule une fois de moins à froid.

    ma-vie.com :
    L aller en auto, la course entre midi en vélo, le retour en auto,
    çà a été ma phase de transition, avant de tenter l aller-retour en vélo certains jours…. puis, plus tard, tous les jours :
    découvrir la facilité, l’intérêt du vélo en ville, même à petite dose, peut permettre, avec le temps, d aller plus loin…

  20. @Guillaume
    Votre commentaire s’apparente à de l’agressivité gratuite. Mais passons, lisez la conclusion de mon commentaire, peut-être comprendriez-vous mieux le fond de ma pensée.