Carfree change d'adresse, cliquez ici pour accéder au nouveau site

Carfree.fr

carfree.fr

La vie sans voiture(s)

Total: fuite massive de billets de banque dans l’environnement

Total a indiqué ce matin que le tas de billets de banque en train de brûler dans la salle des marchés était désormais éteint, ce qui a éloigné les risques d’explosion. Le groupe va donc pouvoir envoyer des spécialistes sur place afin de préparer les opérations nécessaires pour stopper la fuite massive de billets de banque dans l’environnement.

A l’heure actuelle, la fuite de billets de banque dans l’environnement est estimée à 1 M$ par jour, principalement en petites coupures. Les associations écologistes se sont rendues rapidement sur place afin de mener une observation scientifique indépendante.

Lundi, des prélèvements dans le sol et dans l’air à proximité du siège de la société Total à Londres ont été effectués. Les observateurs présents ont pu constater qu’une nappe de billets de banque s‘étend dans tout le quartier de la City jusqu’à la Tamise, provoquant une perturbation importante dans les populations de mammifères autochtones. En particulier, l’espèce traderis accaparus apparaît complétement désorientée et de nombreux spécimens errent désemparés dans le quartier.

Les associations écologistes déplorent le fait que des millions de billets de banque sont également en suspension dans l’air, gênant considérablement la reproduction des pigeons dans l’écosystème de la City. Enfin, on craint un déversement massif de billets de banque dans la Tamise, ce qui pourrait perturber fortement la remontée des saumons.

Afin de stopper la fuite, le pétrolier a lancé deux opérations simultanées qui « progressent en parallèle ». Pour ces deux opérations, Total a besoin d’un accord de l’autorité britannique de régulation boursière. Total travaille donc en collaboration avec l’institution afin de trouver le moyen d’intervenir dans la salle des marchés tout en respectant les conditions de sécurité.

* La première solution consiste à boucher la fuite de billets en y injectant de l’or fondu depuis le back-office de la division trading. Total a identifié et affrété les équipes de traders nécessaires pour entreprendre cette opération.
* La deuxième solution prévue consiste à forer deux puits de secours dans la salle des marchés principale avant d’y injecter l’or fondu juste au dessus de la fuite. A cette fin, le Groupe a suspendu les opérations de deux de ses rigs de forage en Mer du Nord de façon à les rendre disponibles pour le forage de ces puits dans la City. Mais cette opération nécessite d’intervenir à 550 mètres de haut dans le building Total de Londres et pourrait prendre 6 mois.

Pour le moment, les conditions météo se durcissent sur place. Les opérations de reconnaissance aérienne autour du building et la surveillance par hélicoptères anti-incendie se poursuivent. « Il n’y aura pas d’opération si les équipes d’intervention ne se sentent pas suffisamment en sécurité », a indiqué Patrick de la Filouterie, directeur trading & écologie du groupe Total.

Par ailleurs, Frédéric Fripouille, co-dirigeant de Bankster Asset Management, a confirmé les évaluations de Moody’s qui chiffre le manque à gagner, suite à l’arrêt de l’exploitation du site, à 1,5 M$ par jour. Il a ajouté que les opérations de réparation de la salle des marchés pourraient coûter jusqu’à 1 M$ par jour.

A ce jour, la capitalisation boursière de Total a déjà fondu de 5,7 Md$ depuis l’incident.

En outre, tant que l’éventualité d’une explosion de la salle des marchés ne sera pas complètement écartée, le scénario catastrophe pèsera sur le cours de bourse de Total. Nous renouvelons donc notre conseil de la semaine dernière: pour ne pas finir à poil, vendez vos actions Total maintenant!

Marcel Robert
Envoyé spécial à la City pour Carfree France



Articles relatifs


Aucun Commentaire, Commentaire ou Rétrolien

Les Commentaires sont clos.