Carfree change d'adresse, cliquez ici pour accéder au nouveau site

Carfree.fr

carfree.fr

La vie sans voiture(s)

La France du vélo: le palmarès des villes cyclables

france-du-velo

La FUBicy et le Club des Villes Cyclables, avec le soutien du Ministère des Transports (DGMT) et de l’ADEME, ont mené en 2008 une enquête sur les politiques en faveur des piétons et des cyclistes dans les villes françaises.

Cette enquête, loin de constituer un éphémère palmarès de plus, avait pour but d’initier un véritable « observatoire », en collectant toute une batterie d’indicateurs aussi objectifs que possibles, et assez variés pour tenter de refléter les multiples volets d’une politique favorable aux déplacements à vélo ou à pied.

On y recense les longueurs de différents types de voies cyclables, les aires piétonnes et Zones 30, les aménagements de carrefours, les places de stationnement vélo sur voirie ou en gare, les vélos en location ou en libre-service, mais aussi des renseignements sur les mesures de modération du trafic voiture, l’organisation des services, les moyens d’information ou de sensibilisation mis en œuvre, les actions de type vélobus ou pédibus, les bilans sécurité routière, les budgets engagés, l’existence d’instances de concertation avec les usagers.

Ce long questionnaire a été envoyé à 170 collectivités locales, communes ou agglomérations. 117 d’entre elles ont répondu.

Même si les réponses ne sont pas toutes complètes, ce travail a permis de collecter une grande quantité de données. Certes, elles ne peuvent à elles seules rendre compte de la qualité et de l’impact des réalisations, mais elles permettent de dégager des tendances intéressantes, résumées dans le dossier de Ville & Transports.

A plus long terme, l’objectif est de pouvoir renouveler l’enquête, si possible tous les 3 ans, pour suivre l’évolution de « la France du vélo ».

amenagements-voirie

Aménagements de voirie: des efforts à poursuivre

Sans surprise, c’est la communauté urbaine de Strasbourg qui remporte la palme avec plus de 35% de la voirie aménagée. La ville même dépasse sans doute les 50%. Genève a au moins d’aussi bons résultats. Thionville, ville moyenne de 42.000 habitants se défend bien grâce à sa politique de zones 30. Tours combine également tous les aménagements.

Cinq villes suivent ensuite autour de 30%: Lorient, pionnière en matière de Zones 30, Mulhouse, Paris et Dunkerque avec une stratégie similaire à Strasbourg et Rueil-Malmaison, presque entièrement grâce à ces zones 30.

Viennent ensuite des villes qui ont aux alentours de 25% de la voirie aménagée : Nancy grâce notamment à son vaste réseau d’aires piétonnes, Rennes avec ses nombreuses bandes cyclables, Poitiers avec divers aménagements, Toulouse et ses assez nombreuses pistes, Annecy avec ses aires piétonnes et ses bandes.

D’autres villes se détachent enfin avec environ 20% de la voirie aménagée: Bayonne et ses assez nombreuses pistes, Chalon-sur-Saône, Lyon et Lille avec un effort particulier sur les zones 30, Versailles et ses nombreuses contre-allées aménagées, Chartres grâce à ses aires piétonnes…

Ces résultats  prouvent, s’il en était besoin, l’importance de l’effort qui reste à fournir pour rendre les villes françaises vraiment accueillantes aux cyclistes.

amenagements-zone-30

Zones 30: les villes moyennes donnent l’exemple

En matière de zones 30, la France n’est pas en pointe: on est loin des 80% de voirie en zone 30 de certaines villes étrangères. Mais quelques villes moyennes ou de banlieue semblent vouloir donner l’exemple, à l’image de Rueil-Malmaison (43% de la voirie totale, le record sur l’Hexagone), Thionville, Lorient ou Dunkerque. Suivent, beaucoup plus loin, quelques grandes villes (Paris, Rennes et Lyon).

Stationnement vélo: pas assez de places

Les communes ayant fait le plus d’efforts en la matière atteignent des ratios de 3 à 4 places de stationnement pour 100 habitants (La Rochelle, Annecy, Bordeaux), les chiffres tombant ensuite très vite. Seules treize villes dépassent le ratio d’une place pour 100 habitants.

Dans les agglomérations (tableau ci-dessous), les chiffres sont encore inférieurs: le taux d’équipement maximum est atteint à Grenoble (1,55 place pour 100 habitants), avec une moyenne de 0,6. Sur les 10 meilleures agglomérations en la matière, seules 6 offrent plus d’une place pour 100 habitants.

amenagement-stationnement-velo

Consulter l’ensemble du document au format pdf (9 pages) sur le site de la FUBICY:

http://fubicy.org/spip.php?article190



Articles relatifs


2 Commentaires, Commentaire ou Rétrolien

  1. Jean

    Il y a une modification à apporter sur la carte IGN 3411 O (Thionville en Moselle) échelle 1/25000. Une nouvelle voie verte a été construite à 75%. Elle est interdite à tout véhicule à moteur, et sert de piste cyclable. Elle est orientée nord-sud, parallèlement à la D2, et décalée vers l’ouest de 300 m en moyenne.

    * de la sortie de Buding à l’entrée d’Inglange: 1,2 km (goudronnée)

    * traversée d’Inglange (de la D118c à la rue du Calvaire) : 1 km (goudronnée)

    * de la sortie d’Inglange à l’entrée d’Elzange: 1,4 km (goudronnée)

    * traversée d’Elzange (de la rue des Lilas à la rue de la Scierie): 0,6 km (goudronnée)

    * de la sortie d’Elzange à la cote 158, au nord du Griesberg: 2 km (non goudronnée)

    * de la cote 158 à l’entrée de Koenigsmacker (chemin de Mewinckel): 1,1 km (goudronnée)

    distance Buding – Koenigsmacker : 7,3 km
    Jonction avec le Chemin de la Moselle (piste cyclable Thionville-Koenigsmacker-Sierck de 30 km de long) et avec le circuit du Hackenberg de Buding à Veckring
    il ne reste que 2 km à goudronner

    Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter la Communauté de Communes de l’Arc Mosellan (57920 Buding) au 03 82 83 21 57.

    Le Chemin de la Canner part du parcours de promenade et de découverte de Buding à proximité du Moulin, passe par les champs où on peut admirer les collines verdoyantes et par 2 villages typiquement lorrains (Inglange et Elzange) pour rejoindre Koenigsmaker où se trouve la ferme du Mewinckel avec des chambres d’hôtes et l’Office du Tourisme, tout en suivant le cours de la Canner, affluent de la Moselle.

  2. feenix

    Il serait sans doute intéressant de faire un classement des villes qui comprennent le moins de piste cyclable, qui s’en foutent royalement
    exemple : dieppe, un parking à cie ouvert, aucune piste digne de ce nom, guère plus de trottoirs pour piétons(la grande partie occupés par les voitures). mais qui a pour unique projet une route nationale, pour accueillir comme il se doit pochainement le nouvel EPR….
    vive l’avenir !